Europe

Une « autoroute » européenne pour les PME

Le programme Bio-Based Industries (BBI) a été établi dans le cadre du programme européen de recherche et d’innovation Horizon 2020. Antoine Peeters, responsable partenariats et relations extérieurs de l’IAR, nous en dit plus.
Une semaine de découverte et d’expérimentation
Grâce aux actions du pôle IAR, le programme BBI et l'essor de la bioéconomie européenne passent par la région Hauts-de France.

Pouvez-vous présenter le programme BBI et le pôle IAR ?

Antoine Peeters : Le pôle IAR est l’un des piliers du programme BBI, qui entre dans la politique de recherche et d’innovation de l’Union européenne. Avec un budget de 3,7 milliards d’euros, l’objectif du programme est de contribuer à l’essor d’une économie bio-sourcée en Europe, notamment dans les zones rurales, en développant des industries innovantes, durables et compétitives. Fort de son agriculture, la région des Hauts-de-France dispose de nombreux atouts. La particularité de BBI est qu’il s’agit d’un partenariat public-privé. Il y a donc une forte orientation marché et l’idée que la recherche doit soutenir les développements industriels et économiques. Chaque année, des appels à projets sont lancés dans le cadre du programme BBI. En tant que catalyseur de l’innovation, le pôle IAR intervient auprès des porteurs de projet pour les aider à répondre à ces appels. Au sein du Board de BBI, nous exerçons un mandat spécifique pour les PME européennes, l’intérêt c’est d’avoir une « autoroute » pour les amener au niveau européen.

Comment aidez-vous ces entreprises ?

A.P. : Nous accompagnons les acteurs de la bioéconomie en France et plus particulièrement dans les Hauts-de-France et le Grand Est dans leurs développements bio-sourcés. Nous proposons à nos 350 adhérents plusieurs services : montage de projet, intelligence économique, soutien à l’internationalisation, accompagnement à la levée de fonds pour les startups, formation, etc. Pouvez-vous nous donner un exemple de projet soutenu par le pôle IAR ?

A.P. : Je pense au projet Life Integrated Process for the Enzymatic Splitting of triglycerides (LIPES), porté par notre adhérent Oléon qui bénéficie de 4,5 millions d’euros de financement. Nous les avons aidés à monter ce projet et à trouver des partenaires en Europe, notamment en Allemagne, en Grande Bretagne et aux Pays-Bas. Il s’agit de démontrer un nouveau procédé durable d’hydrolyse des huiles végétales en acides gras et glycérol par voie enzymatique. Grâce à lui, il sera possible de produire des acides gras de qualité supérieure pour les secteurs alimentaire, cosmétique et industriel. LIPES répond ainsi parfaitement aux objectifs du programme BBI : produire des nouvelles molécules innovantes tout en restant compétitif sur le marché.

Contact :Boris Dumange
Pour plus d’infos cliquez ici