actualités

Tendances agroalimentaires en Hauts-de-France

Du 16 au 20 octobre 2016 à Paris, les nouvelles tendances étaient à l’honneur au Salon international de l’alimentation (SIAL) auquel 7 000 exposants de 104 nationalités différentes ont participé. Un rendez-vous que les entreprises des Hauts-de-France et le CERTIA Interface n’ont pas manqué
Les produits lauréats du concours FoodCREATIV mis en avant sur le SIAL
Les produits lauréats du concours FoodCREATIV mis en avant sur le SIAL

Produits végétaux substituts de viande, mélanges de graines et fruits secs, céréales, yaourts infusés aux herbes, soupes Bon et Bien, etc. Aucun doute, « le SIAL est un voyage autour du monde des tendances agroalimentaires », résume Frédérique Martin, directrice du CERTIA Interface. Sous le pavillon de la Région Hauts-de-France, elle accompagnait de nombreuses entreprises sur le salon. Le rendez-vous est pour elles un incontournable. « C’est une occasion merveilleuse de faire sa veille sur les produits et services, et bien sûr de promouvoir les entreprises régionales primées au concours régional FOOD CREATIV », argumente Frédérique Martin.

Booster l’innovation dans les IAA

Chargé d’aider les Industries agroalimentaires (IAA) des Hauts-de-France à innover, le CERTIA Interface est toujours à l’affût de nouvelles idées et projets pour les pousser vers l’excellence, par exemple :

  • un programme Interreg co-construit avec des partenaires flamands et wallons pour promouvoir le co-design comme méthode d’innovation (« Codesign aliment »), qui sera ouvert aux entreprises officiellement le 23 mars 2017.
  • point de vente « Com’ à la ferme », conseillé par le CERTIA interface, qui a sollicité des étudiants qui ont imaginé un cabas compartimenté comme alternative aux sacs plastiques ultrafins, bientôt interdits.

Des dynamiques fortes

Au coeur d’un écosystème riche d’acteurs, ces outils novateurs doivent soutenir les IAA dans leur quête d’innovation, tant sur des aspects d’innovation industrielle, d’alimentation durable, ou encore de recours aux technologies en vogue comme les imprimantes 3D, utilisées par exemple par le confiseur Lutti pour personnaliser des bonbons. De quoi donner une belle dynamique aux IAA des Hauts-de-France qui, avec 50 000 emplois, un millier d’entreprises et 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires, sont un secteur économique phare de la région.

Contact : frederique.martin@certia-interface.fr

Revivez le SIAL en vidéo