entreprises innovantes

Médecine individualisée pour maladies orphelines

Fondée en 2013 par Terence Béghyn et Benoît Deprez, la société Apteeus est installée à la faculté de pharmacie et à l’Institut Pasteur de Lille. Ces deux pharmaciens ont mis au point une technologie destinée à répondre au besoin médical des patients atteints de maladies rares et orphelines
Guillaume Ducournau et son équipe travaillent sur les communications sans fil à ultra haut débit.
Camille Moreau, Ingénieure chez Apteeus tient dans ses mains tous les principes actifs de médicaments du monde rassemblés, soit plus de 1 600 molécules.

On recense 9 000 maladies rares qui restent, pour la plupart, sans traitement. « Le business model de l’industrie pharmaceutique n’est pas adapté aux maladies rares », explique Benoît Deprez, co-fondateur d’Apteeus. « Nous pallions cela en repositionnant les médicaments déjà existants pour leur trouver de nouvelles activités pharmacologiques », ajoute-t-il. Ce repositionnement consiste à utiliser un médicament existant dans une nouvelle indication thérapeutique.

« Une solution pour le traitement des maladies rares »

Avec sa technologie appelée ID2STOP, pour InDividualized Drug Selection Technology for Orphan Patient, Apteeus est aujourd’hui capable de tester tous les médicaments existants sur des cellules de peau ou de sang d’un patient atteint d’une maladie rare du métabolisme. En réalisant ce criblage rapide, la technologie permet d’identifier un traitement disponible immédiatement. « Nous possédons une collection de médicaments unique au monde. Notre savoir-faire consiste à pouvoir les tester rapidement sur des cellules de patients. Si on identifie un médicament corrigeant le défaut des cellules du patient, ce dernier peut rapidement bénéficier du traitement grâce à une prescription par son médecin », précise Terence Béghyn. « Un enfant a récemment bénéficié de cette technologie ici à Lille », ajoute-t-il.

Reconnaissance nationale

Apteeus a reçu le prix du Concours Mondial de l’Innovation dans l’Ambition « Médecine Individualisée », le 18 juillet 2016. Elle a également été sélectionnée pour le HIBSTER week-end à Eurasanté à Lille les 4, 5 et 6 novembre derniers : « Les participants ont travaillé sur notre business model. Cette technologie a une utilité sociétale, et devra faire partie des offres de soin de demain pour les patients atteints de maladies génétiques rares », souligne Terence Béghyn.

Contact : Térence Béghyn