[Parcours d’innovateur] Stimuler l’innovation et la créativité pour créer de nouveaux concepts

Le mercredi 07 Septembre 2016
Eugène Dickson

« Notre quête permanente d’innovation, stimulée par le travail de nos équipes R&D, design et création nous permet de concevoir de nouveaux produits, créateurs de valeur pour l’entreprise » - Eugène Deleplanque, P-DG de la société Dickson-Constant

Eugène Deleplanque a consacré toute sa carrière à développer l’activité de la société qu’il dirige depuis 1998. L’innovation est au cœur de son projet d’entreprise. Il nous explique comment Dickson-Constant est parvenu à rester leader sur son marché historique, la toile de store, tout en développant de nouveaux marchés.

Quel est votre parcours de dirigeant ?

Je suis issu d’un cursus universitaire en sciences économiques et commerce international. Un stage de fin d’études au sein du groupe lainier Dewarin a guidé mon parcours. J’ai en effet dû réaliser des études de marché pour les différentes entités du groupe, dont Dickson-Constant. Une mission qui m’a fait découvrir l’Amérique du Sud (Venezuela, Argentine) puis l’Afrique du Sud où j’y ai ouvert une filiale de Dickson-Contant. On m’a demandé par la suite de développer les ventes de cette entreprise en Australie et en Nouvelle-Zélande, pour désaisonnaliser leur activité de protection solaire. Cap ensuite vers les Etats-Unis où j’ai été missionné pour ouvrir une nouvelle filiale à Los Angeles. Malgré un budget modeste, j’ai réalisé 20% de parts de marché sur ce territoire, de quoi attirer le regard du concurrent américain Glen Raven… Nous sommes en 1991, je suis rappelé en France pour diriger le service export de Dickson. Je prends ensuite la direction commerciale, puis la direction générale en 1998, l’année du rachat par Glen Raven. Je suis président de Dickson-Constant depuis 2004.

Un déclic, un fait… vous a-t-il incité à entamer une première démarche d’innovation au sein de votre entreprise ?

Quand le groupe Glen Raven a racheté Dickson-Constant, nous étions déjà leader mondial sur le marché de la toile à store. Mais la quasi-totalité de notre production était dédiée à ce marché très saisonnier et très dépendant du climat. Afin de limiter les risques et continuer notre croissance, nous devions nous développer sur d’autres marchés. Nous avons donc décidé d’investir pour le futur en multipliant nos équipes R&D et en consacrant un budget important pour le développement de nouveaux produits. Aujourd’hui, soit plus de 15 ans après ce tournant stratégique, nous sommes toujours leader mondial dans le domaine de la toile à store, mais cette activité ne représente plus que la moitié de notre chiffre d’affaires.

Quelle importance donnez-vous à l’innovation au sein de votre entreprise ?

Dans l’industrie textile, comme dans beaucoup d’industries des pays industrialisés, l’innovation permet de se démarquer de la concurrence et évite de produire des articles de commodités, peu en phase avec les coûts de production des pays développés. L’innovation fait partie de notre ADN, c’est un défi permanent pour l’ensemble des sociétés du groupe. Notre quête permanente d’innovation, stimulée par le travail de nos équipes R&D, design et création nous permet de concevoir de nouveaux produits, créateurs de valeur pour l’entreprise. Ces 5 dernières années, nous avons d’ailleurs doublé les effectifs de ces métiers. Un de nos projets, qui vient de passer en phase de réalisation, est la création d’un «pôle innovation». Celui-ci regroupera les équipes marketing, R&D, design et les chefs de marché. Ce pôle leur permettra de travailler tous ensemble, dans des conditions propices à la création de nouveaux produits et services. L’innovation ne se réduit pas uniquement à la création de nouveaux produits, elle doit aussi être présente dans le service, le design, et plus globalement dans toutes les fonctions de l’entreprise.

Comment l’organisez-vous en interne ? Avez-vous une méthode spécifique ? Peut-être des actions concrètes que vous menez pour sensibiliser vos collaborateurs à entreprendre / innover ?

Nous consacrons une part importante de notre chiffre d’affaires aux investissements R&D, design & création. Nous investissons constamment en production pour disposer d’outils de pointe. Nous motivons la créativité des équipes pour que ces dernières apportent des innovations dans la distribution et la promotion des produits. Nous sommes proches de nos clients et à leur écoute. Nous mettons en place une veille « marché ». Nous stimulons nos collaborateurs : boites à idées, journée innovation, projet « Glenovation » qui est en cours d’évolution avec la nomination de « portes paroles » de l’innovation partout dans le groupe, conférences avec des spécialistes de l’innovation… Nous sommes aussi en relation avec des écoles d’ingénieurs et de design avec qui nous collaborons pour créer de nouveaux concepts.

Collaborez-vous avec des structures d’accompagnement à l’innovation ? Quelle est l’importance de ces structures dans le développement de votre entreprise selon vous ?

Nous collaborons avec de nombreux centres de recherche spécialisés dans notre domaine et nous consacrons du temps pour accompagner les écoles avec lesquelles nous entretenons des partenariats (dans le domaine du textile, mais aussi avec des écoles de commerce et des écoles de design).

Le crowdfunding, une méthode innovante de financement… Quelle est votre vision à ce sujet ?

Le crowdfunding peut être un levier pour accélérer l’innovation. Nous n’avons pas encore expérimenté cette méthode. Nous finançons tous nos développements sur fonds propres, ce qui permet de maitriser nos recherches mais aussi la propriété des résultats.

Eugène Deleplanque
PDG Dickson-Constant
www.dickson-constant.com