La réalité augmentée, ça se passe aussi en Hauts-de-France !

Le mercredi 08 Mars 2017
Wosomtech

« Après avoir été longtemps considérée comme un gadget, la réalité virtuelle est en pleine révolution, et ses usages devraient se généraliser dans les toutes prochaines années  », expliquait à l'AFP Laurent Chrétien, le directeur de Laval Virtual , salon virtuel où plusieurs pépites de la Plaine Images se sont rendues en mars 2016.

L’année 2016 marque un tournant pour la réalité virtuelle

C’est ce que démontre une étude de Strategy Analytics . 895 millions de dollars, c’est le poids estimé de ce marché d’ici la fin de l’année. Il faut dire que les grands acteurs tech investissent massivement. Les GAFA s’y intéressent de près : Google a sorti son « Google Cardboard », Facebook a tout simplement mis sur la table 2 milliards de dollars pour racheter Oculus VR, Amazon est en train de composer une équipe pour développer son propre concept de réalité virtuelle. D’autres comme Sony Playstation ou HTC sont aussi dans la course.

Et chez nous ?

La Voix du Nord relatait récemment que la société Homido, pionnier et leader européen des casques de réalité virtuelle mobile, a vendu en deux ans près de 200 000 produits . Parmi ses clients, Google et Samsung. Wosomtech, la 100ème  entreprise à avoir pris ses quartiers à la Plaine Images  a conçu une notice en réalités augmentée et virtuelle pour Toyota et travaille avec Leroy Merlin sur une table virtuelle d’aménagement intérieur. Owl Vision  et Prestadi, deux autres entreprises de la Plaine Images, travaillent ensemble pour proposer des solutions aux artisans . Artenpik tente de rendre réelles des œuvres d’art : l’entreprise a réalisé son premier test sur le célèbre tableau de Rémy Cogghe « Combat de coqs » . La plateforme d’innovation pour l’industrie « IndustriLab  », basée à Méaulte, qui est aussi un centre de réalité virtuelle, permet aux ingénieurs de tester leurs innovations sur écran avant de les adapter aux sites de production. Enfin, les équipes du laboratoire deVisu, installées à Arenberg Creative Mine, font de la réalité augmentée un axe important de leurs travaux de recherche.

 

Les entreprises de la région Hauts-de-France sont donc bien positionnées sur le marché de la réalité virtuelle. Zoom sur l'une d'entre elles et ses innovations : Wosomtech...

Wosomtech : Quand la réalité augmentée et la réalité virtuelle se combinent pour créer de nouveaux usages

Wosomtech, start-up de la Paine Images composée de 5 associés, est spécialisée dans l’analyse d’images et la perception intelligente de l’environnement. La start-up développe des logiciels et des applications de réalité augmentée et virtuelle. Sa finalité : identifier de nouveaux besoins à partir de nouvelles technologies au profit du user experience.

Le user experience , ou l’expérience utilisateur, recouvre la façon dont un site web ou une application est perçu et ressenti par ses utilisateurs en fonction de ses qualités ergonomiques, de navigation et de contenu. Elle joue un rôle très important dans l’efficacité des technologies proposées. Une méthode pratiquée par Wosomtech, qui propose, grâce à sa veille, des innovations de rupture (changement de concept) ou des innovations d’usage (nouvelle manière d’utiliser un produit ou de consommer un service).

C’est dans ce cadre que l’équipe a développé le Creative space lab , un studio de réalité mixte  qui combine les problématiques métiers et les nouvelles technologies pour concevoir des produits à forte valeur ajoutée. Par exemple, la start-up a pu travailler sur un programme de recherche, Immersive modeling . De plus, initié par le groupe Toyota, le projet a permis de mettre en place le TIG (Toyota Interactive Guide), une notice augmentée complètement gratuite pour les clients de Toyota. Celle-ci fournit des explications sur les fonctionnalités du tableau de bord à l'aide de la réalité augmentée, de la réalité virtuelle et d'un tutoriel interactif. L'utilisateur filme son tableau de bord. Il lui suffit ensuite de cliquer sur les icônes qui apparaissent sur son écran à l'endroit des boutons et des voyants filmés pour avoir des explications sur leur fonction à l'aide de textes ou de vidéos. Ce guide s'utilise aussi bien dans la voiture que chez soi assis sur son canapé (visite 360°virtuelle).

Grâce à ce nouveau service, Wosomtech a pour objectif d’équiper l’ensemble de la gamme Toyota (soit 16 véhicules différents) mais aussi d’autres types de véhicules (tracteurs, …). Et la structure n’en reste pas là. L’équipe travaille en effet sur la conception de 2 autres prototypes de réalité virtuelle pour Leroy-Merlin. Elle a également réalisé une suite logicielle, nommée 'Easy Build’  et approuvée par des bêta-testeurs, déclinant 3 outils de home staging (Easy Scan, Easy Build et Easy Cloud) qui permettent, en temps et taille réels, de scanner l’environnement intérieur, de construire et partager une représentation anticipée des projets en réalité augmentée, de naviguer et d’interagir en réalité virtuelle.

« Pour le moment, nous travaillons pour une cible B to B, notamment la grande distribution ou encore les promoteurs immobiliers. Mais nous espérons proposer plus largement nos produits en nous adressant au grand public, avec par exemple la mise en place de nouveaux concepts de magasins, de guides d’emplois et de gaming  » explique Ludovic HENNION , expert en qualité d'usage et co-fondateur.

La start-up réfléchit actuellement aux nouvelles technologies qui seront suffisamment mûres pour être proposées sur le marché d’ici 2 à 3 ans. Et qui feront apparaître de nouveaux usages, comme par exemple HoloLens, les lunettes de réalité augmentée de Microsoft…

> Pour en savoir plus sur Wosomtech  : http://www.plaine-images.fr/entreprise/wosomtech/

> Découvrez le Creative space lab  : http://creativespacelab.com/