Hauts-de-France : 3 start-up primées pour leurs innovations en faveur du grand âge

Publié le 16 Mars 2017
Innovations en faveur du grand âge

Pour la deuxième année consécutive, l'agence Eurasanté, soutenue par  la région des Hauts-de-France et M comme Mutuelle, a lancé un appel à  projets visant à "stimuler l'écosystème des start-up numériques " de la région, innovant pour répondre aux enjeux de vieillissement de la population. Ouvert en juin 2016, l'appel à projets proposait aux entreprises de  plancher sur quatre thématiques: faciliter la mobilité, préserver le  lien social, accompagner les aidants, et prévenir ou traiter les  maladies neurodégénératives.

En novembre 2016, sept projets ont été présélectionnés, et ont  bénéficié d'une dotation de 50.000 euros, à se partager, afin de  développer des "preuves de concept ". Après trois mois de travail,  leurs innovations ont été présentées à un jury et à un panel  d'utilisateurs finaux, qui ont distingué trois lauréats lors  d'AgeingFit, une convention d'affaires consacrée à l'innovation en  silver économie et santé, organisée à Lille les 2 et 3 février 2017.

Deux des trois projets primés pourraient s'avérer tout aussi adaptés en Ehpad qu'à domicile:

  • Dans la catégorie "accompagner les aidants " , la société Be-Lab a été récompensée pour son bracelet permettant de  mesurer en temps réel le niveau d'hydratation. Ce dispositif, a souligné  le jury, facilite le travail des accompagnants et prévient des  atteintes graves qui pourraient être provoquées par une déshydratation -  altération du système neurologique, cardio-vasculaire et urinaire.
  • Dans la catégorie "prévenir ou traiter les maladies neurodégénératives ", c'est le projet "My Cyber Royaume "  qui a été primé. Cet outil de réalité virtuelle interactif en 3D vise à  stimuler des personnes atteintes de troubles cognitifs via la  réalisation de gestes de la vie quotidienne dans une pièce proche  virtuellement "de leur habitation dans le passé, leur présent... ou leur futur rêvé ".  Les exercices sont étudiés, réalisés et validés par un comité de  pilotage de recherche et de développement associant le CHU de Lille et  l'université de Lille III, souligne Eurasanté dans un communiqué du 7  février.

Le troisième lauréat de l'appel à projets est, lui, axé sur la dépendance à domicile: lauréat dans la catégorie "préserver le lien social ", MamyRoom.fr met en relation des seniors vivant seuls et des jeunes en quête d'un logement à bas prix.

Les trois lauréats "bénéficieront d'une instruction privilégiée afin d'obtenir une subvention Bpifrance de 50.000 euros " pour réaliser leurs prototypes, souligne Eurasanté. Ils auront également accès à un panel d'utilisateurs pour tester leur  prototype: personnes âgées à domicile, mais aussi résidents et équipes  soignantes d'Ehpad.

Un dernier projet a obtenu "les encouragements du jury ", ajoute Eurasanté: il s'agit de Laô, un "robot émotionnel "  sous forme de koala en peluche, visant à améliorer le bien-être des  personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer. Le projet a été développé  par l'association 3Décembre en collaboration avec le CHU d'Amiens.